JE M'APPELLE BELLE !

Le Faire Part est trop joyeux ou trop noir

Et l'email bien trop pressé.

Le Dollar, lui, fume d'atroces cigares

Et le chèque n'était pas signé !

 

Je m'appelle Belle,
et je chante l'Amour,
car je suis celle,
qui l'attend nuit et jour,
dites-moi comment le trouver ?... 
 

- "Elle s'appelle Belle, et elle chante l'amour." Chantonna Cil en dansant. 

- "Qu'est-ce que c'est, l'amour ?" Demanda Sylvain. 

- "L'Amour," répondit Targar, "c'est la plus grande force créatrice de l'univers, sans laquelle tout ce qui vit, ne peut ni grandir, ni se développer harmonieusement.

 

Prends une fleur, coupe-là, et jette-là à terre en plein soleil; très vite elle se desséchera, et elle mourra. A cette même fleur, tous les matins, souris comme chez nous avec tendresse et dis-lui qu'elle est belle; elle grandira mieux que toutes ses sœurs, et s'épanouira pour te remercier de l'avoir aidée à devenir belle. Cette fleur remplira pleinement son rôle en embellissant ton jardin, ta maison, ta vie, et toi tu jouiras de sa beauté, dont tu seras en quelque sorte le principal artisan." Tout en disant cela, Targar s'était levé.

 

Ecris à Belle

- "Si nous allions manger quelque chose ?" 

- "Oh oui", dit Pen, "moi j'ai faim !" 

- "Venez, nous sommes près du journal." 

 

Ils sortirent du jardin, et pendant qu'ils marchaient, Sylvain pensa aux sourires qu'échan- geaient souvent Grand-père et Grand-mère. Il comprit pourquoi elle était belle et lui beau. Son cœur fut rempli d'admiration et de reconnaissance envers son ami qui savait si bien et si simplement expliquer les choses. Vote pour le site de Targar

LIEUX ET PERSONNAGES...

Lady Belle
Lady Belle
Fréres Trombonnes
Belbi
Le Taille Crayons
Choeur des Gommes
Famille Gouacho
Famille Pinceaux
Pen et Cil
Le Bliobéthique
Monsieur Coryza
Monsieur Kraft
La petite Gomme
Mimata, Pen et Cil
Trombonne Vert
Les Ciseaux
Targar
Lucette Gouachette

"ET MOI, CHE M'ABELLE KRAFT !"

Nous y voilà !" Dit Targar et ils entrèrent chez "Alpha Soir".

 

Une grande animation régnait dans la salle du restaurant déjà presque pleine. Néanmoins, la charmante et menue nappe en papier qui les accueillit leur trouva une table près de la fenêtre. Ils s'assirent, et Targar demanda ce qu'il y avait comme plat du jour.

 

- "Nous avons un titre succulent, Seigneur Targar."

 

- "Nous en prendrons donc quatre."

 

- "Et comme dessert ?"

 

- "Une tarte à la parole douce !" S'écria Sylvain...

 

- "Che fous konseille les krokis !" Suggéra le voisin de Targar.

 

- "Alors trois croquis, avec de l'O et du T, s'il vous plaît Mademoiselle."

 

- "Si che ne m'apuse, fous z'êtes pien le Seigneur aux mille sourires, Tarkar ?"

 

- "C'est cela, même."

 

-  "Très z'honoré ! Che me brésente, che m'abelle Kraft, et che zuis dans les tranzsports ! Voizi ma fianzée, Ficelle !"

 

-  "Enchanté de faire votre connaissance, Monsieur Kraft. C'est votre pre­mière visite à Alpha-Oméga ?"

 

-  "Ach !...non, mais z'est la bremière vois que nous fenons pour la fête Natzionâle. Qu'elle chournée magni­fike ! Afez-fous fu le spectakle dans le chardin ? Ch'ai troufé zela ko­lossalement peau ! Quelle chan­teuze, cette bedite Pelle!"

  

 - "Vous avez l'air heureux, Monsieur Kraft, félicita­tions !" reprit Targar.

 

- "Ach !...A fous je beux bien le dire Zeigneur Tarkar. Je foyage beaucoup, che zuis dranzbordeur..."Puis se dépliant vers Ficelle, amoureusement, il ajouta : "Ch'en ai gonnu des faveurs, dou­jours des noeuds, des z'embrouilles... Madémoizelle Ficelle, za z'est du zolide !"  Vote pour le site de Targar

 

                              Ecris à Kraft